01/07/2007

Téléréalité et D1

Le torchon ne brûle pas encore entre Belgacom TV et les clubs de l'élite mais il suffirait d'une étincelle de plus pour que les canadairs décollent. La semaine passée, Jean-Charles Dekeyzer (un des boss de Belgacom TV) a attaqué les cercles de D1 de plein front. Il leur a reproché d'engloutir prioritairement les "petits sous" du contrat télé dans la rénovation de stades et pas dans une politique de renforcement des noyaux.

 En clair comme en décodé, cela signifie que cet énorme partenaire de la Ligue Professionnelle estime que le spectacle proposé n'est pas à la hauteur de son investissement. C'est un sérieux avertissement alors que les négociations pour la signature d'un nouvel accord pointent déjà l'horizon.

 Belgacom TV sera-t-il toujours aussi genéreux à l'avenir? Pas sûr...  

 Roland Duchâtelet, le président de Saint-Trond (un des hommes en vue de la Ligue Pro) a rétorqué que les clubs avaient le droit de gérer leur budget selon leurs désirs. Pour lui, Belgacom TV se trompe de dribble et, de plus, un bon spectacle ne peut se concevoir que dans des stades rénovés ou à la page. Mais il sait aussi que les clubs belges ont besoin d'un gros contrat télé comme de pain blanc. 

Belgacom TV et la Ligue Pro: leur mariage tiendra-il le coup ou est-ce la première crise de ce couple?  On risque de beaucoup parler de cette téléréalité-là: c'est à la mode, non?  

20:11 Écrit par purfootball dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.