05/07/2007

D1 ou "Foir'Fouilles"

Ce qui se passe actuellement dans pas mal de clubs de D1 me fait penser à ce que j‘ai lu récemment sur un site internet : « Je ne sais pas résister à une bonne affaire. J’ai acheté un lot d’éponges et un lot de moules à tartelettes et deux euros c’est pas cher. » Une cliente d’un magasin « foir’fouilles » s’exprimait de la sorte.

 Nos dirigeants raisonnent parfois ainsi et espèrent dénicher une serpillière à deux euros qu’ils rêvent de vendre à prix de rois un ou deux ans plus tard. Cela a souvent bien fonctionné et la Belgique a révélé beaucoup d‘inconnus dont la valeur financière est devenue très importante.

 Des clubs touchent des commissions sur leurs plus-values quand ils passent ensuite d’un grand club à l‘autre. C’est devenu une source de recettes appréciable. Un fameux business. Je cite quelques noms de gros coups au hasard : Ishiaku, Onyewu, Théreau, etc. La liste est sans fin. Si on peut comprendre l’attitude des dirigeants,  il y a danger aussi.

 On ne trouve pas tous les jours un Milan Jovanovic pour zéro euro. Un an après son arrivée, le Standardman vaut entre trois et quatre millions d’euros sur le marché des transferts. Les déchets sont nombreux, ces tests et ces allées et venues un peu partout ne sont pas un facteur de stabilité.

09:01 Écrit par purfootball dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.