19/07/2007

Coach belge oublié

L'actualité charrie les "news" habituelles et le monde du foot belge se regarde béâtement le nombril. Non, la D1 n'est pas le centre du monde. Il faut voyager pour progresser et les coaches belges ne collectionnent hélas pas les visas. Et quand ils le font, les pauvres bougres tombent le plus souvent dans un énorme oubli médiatique. Eric Gerets est l'exception qui confirme la règle générale. Jos Daerden bosse en Ukraine, cela passe inaperçu.

 René Taleman vient de rentrer de Lybie où il a disputé il y a quelques jours la finale de la Coupe avec un petit club, Al Akhdar, la fierté de Beida, une ville située à 1200 km de la capitale. Le coach belge s'est débrouillé avec neuf joueurs du cru et deux Sénégalais. Al Ittihad de Tripoli (le club du président  Khadafi) l'a emporté de justesse: 1-0. Qui le sait chez nous? Personne. Triste. Pourtant, "Tintin" a acquis une solide expertise en Afrique du Nord.

 Après avoir coaché en Europe, en Asie et en Afrique, il s'apprête à réaliser un vieux rêve: trouver un club au Chili afin d'ajouter un quatrième continent sur sa carte de visite. Il aimerait aussi faire du scouting et repérer du talent en Amérique latine. C'est une carrière unique et riche qui passe inaperçue en Belgique mais ses livres sont lus et appréciés à la fédération française de football. Qui les a feuilletés à l'Union Belge? Poser cette question, c'est y répondre. Nul n'est prophète dans son pays.

08:53 Écrit par purfootball dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.