22/07/2007

Foot et commerce d'enfants

La presse hollandaise s'inquiète à propos du sort d'enfants qui sont pris dans les sales griffes d'agents de joueurs. Ces prometteurs de beaux jours réussissent souvent à faire rêver les... parents. Ces derniers croient que leur rejeton est un futur Thierry Henry. C'est la "fortune" pour des familles qui ne roulent pas sur l'or.

 Les enfants sont déracinés et confiés à des clubs qui flairent la bonne affaire. De jeunes joueurs prometteurs sont parfois l'objet d'un triste commerce. En Angleterre, ils peuvent gagner 100.000 euros par an. Des oiseaux de proie sillonnent les pelouses du monde entier pour s'approprier la perle rare.

 Johan Cruijff, dit-on, se fait pas mal de soucis à propos de ces dérives et des agents sans scrupule. Il a mille fois raison. C'est un abominable business mais on se tait car l'argent tombe dans l'escarcelle de tous: parents, jeunes, agents, clubs etc. Des managers misent sur des dizaines enfants et les placent à gauche et à droite, parfois au top: si un ado s'y impose, bingo... leur compte est bon.  Oui, il y a des réussites mais que de drames aussi pour des enfants précipités pour quelques euros dans des aventures sans lendemain.  Football et trafic d'enfants: sans généraliser, c'est un problème plus actuel qu'on ne le croit, hélas...

 

Pensez-y, bon dimanche.   

00:49 Écrit par purfootball dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.