31/07/2007

On viole le football...

Vivement vendredi et les trois coups du championnat. Malines-Anderlecht permettra, j'espère, de jeter quelques débilités à la poubelle. La semaine passée, je suis tombé, par hasard, sur un reportage télévisé consacré à l'installation de la famille Beckham à  Los Angeles. Il fallait voir la femme de la vedette, Victoria, chercher une maison "assez confortable", rencontrer des voisines, faire du shopping, etc.

 Au secours, c'était débile et il y a de quoi s'inquiéter pour cette "pauvre petite fille riche" et son mari. Ce n'est plus que du marketing et David Beckham est pressé comme un vulgaire citron. Il étouffera sous le fric et tout le reste, comme Elvis Presley dans un autre genre. Beckham, c'est désormais bien plus que lamentable mais que dire d'une comédie télévisée néerlandaise de VTM en huit épisodes?

 Dans "Femmes de Footballeurs" (Voetbalvrouwen), on passe de blondes godiches, à un mariage fou dont le reportage est vendu aux médias, à des scènes chaudes dans un bordel lors d'un enterremenrt de vie de garçon, à  un coach travesti sous la menace d'un chantage, à des épouses refusant de se rendre dans l'un ou l'autre pays, à des énormes dettes de jeux, à un chien de star participant à une campagne de pub, etc. Zut alors...

 C'est le football qu'on viole, qu'on a assassine. Tout le monde essaye de piquer une partie de sa popularité, de s'enrichir sur son dos. Et ses valeurs sociales? Nada dans toutes ces salades. On dépasse largement les bornes et vivement qu'on retrouve l'essentiel: le terrain.

 

Salut  

07:45 Écrit par purfootball dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.