16/08/2007

Deux Vercauteren à Fenerbahce

Que s’est-il passé au repos du match aller Fenerbahce-Anderlecht ? Après 45 minutes de jeu, les Mauves et leur coach filaient du mauvais coton. Avec une occupation de terrain dépassée (trop prudente), les Bruxellois étaient dépassés, jouaient trop bas, ne mettaient pas la pression sur l’adversaire, étaient incapables de garder le ballon en pointe. Un seul joueur de champ était alors à la hauteur : Lucas Biglia. Jan Polak ? Dépassé, pas assez axial, en partie responsable du but turc après avoir été  débordé comme  un cadet.  Frankie Vercauteren faisait penser à René Vandereycken. Il a cependant compris que l’avenir se jouait pour son équipe, pour son équipe, pour lui.

 Après la tasse de thé, on a vu un autre Vercauteren, un autre Jan Polak (offensif, deux occasions de but), un autre Anderlecht qui repoussa Fenerbahce dans son camp et le domina athlétiquement. Cette réaction devrait constituer une prise de conscience : les clubs belges sont parfaitement capables de soutenir une débat technique à haut niveau. C’est une question de volonté. Sans réaction positive au repos, le score aurait été plus sévère. Cette défaite (1-0) permet d’espérer une suite heureuse en Ligue des Champions.

Si ce blog vous plaît, parlez-en à vos amis, envoyez-leur ce billet par mail.

http://purfootball.skynetblogs.be

08:43 Écrit par purfootball dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

TOUT EST POSSIBLE ! Bonjour, Anderlecht à préservé l'intérêt du match retour, tous les espoirs restent permis.

Écrit par : Patrick( DELTA) | 16/08/2007

Les commentaires sont fermés.