29/08/2007

Anderlecht : l’exemple du hockey

 On ne parle que de pognon avant l’important Anderlecht-Fenerbahce (1-0 à l’aller, en  Turquie) et si les Mauves se qualifient pour la 8ème fois consécutivement pour les poules de la Ligue des Champions, chaque joueur palpera 37.500 euros. Le club toucherait 8.000.000 d’euros, le jackpot. L’argent, le fric, la galette, l’oseille, les picaillons : on ne s’intéresse qu’à cela alors que ce ne sont pas les liards qui feront la différence sue le terrain, quoi qu’on en dise. Les Bruxellois ont le choix. Ils deviennent une supernova, une étoile qui explose en fin de vie, ou une nouvelle super… team.

  Ce débat se jouera aussi, et surtout, dans les têtes. Si les Mauves doivent suivre  un exemple de volonté, c’est celui de l’équipe nationale de hockey. Elle s’est qualifiée pour les prochains Jeux Olympiques en battant l’Allemagne, championne du monde. L’explosion de bonheur de ces amateurs restera longtemps gravée sur ma rétine : c’était beau, émouvant, touchant. C’était la plus noble définition du sport qu’on puisse imaginer. Cela ne s’achète pas. Si Anderlecht fait preuve de la même foi, tous ses rêves se réaliseront ce soir.

 A demain.  

09:49 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Qui joue au ok? Poser la question, c'est y répondre... Des explosions de bonheur, les vrais, celles qui ne sentent pas le fric, on en retrouverait seulement chez les amateurs. On devrait se coltiner un spectacle insignifiant pour voir la pureté des émotions, c'est ça? Dorénavant, déplaçons les caméras vers un bon Jodoigne-Perwez!

Écrit par : mauvaise foi | 29/08/2007

Etat d'esprit Je n'y connais rien au hockey mais j'ai apprécié l'état d'esprit de cette belle équipe nationale. Je suis un footeux mais ce qui passe ailleurs m'intéresse. Jodoigne-Perwez aussi. Et si les amateurs montrent l'exemple: pourquoi pas?
Pierre Bilic

Écrit par : pierre bilic | 29/08/2007

MI-TEMPS J'écris ce commentaire à la mi-temps. Evidemment la rencontre à mal débutée, puisque le Sporting est mené et doit courrir derrière le score. Mais une fois de plus je déplore le coaching de Vercauteren. Anderlecht est bien trop timide dans les grands matchs, pas assez conquérent, la victoire dans ce cas relève du miracle. Le manager se plaint souvent de ne pas pouvour jouer des matchs de haut niveau, mais lorqu'ils en ont l'occasion se sont des non matchs. Au moins on ne pourra pas écrire qu'ils jouent que pour l'argent !

Écrit par : Patrick( DELTA) | 29/08/2007

VOILA C'EST FINI ! Pas de ligue des champions. En résumé et en voyant évoluer le Sporting, j'ai vraiment eu l'impression que c'était eux qui menaient au score.Aucune véritable occasion de but en deuxième mi-temps ! Un seul joueur m'a plu, Lucas Biglia. Je suis déçu, mais dans quelques jours se sera oublié.

Écrit par : Patrick( DELTA) | 29/08/2007

Les commentaires sont fermés.