31/08/2007

Standard : que devient Rapaic ?

 Michel Preud’homme a fait tourner son effectif face aux sympathiques joueurs  luxembourgeois de Käerjeng (0-3 à l’aller, à peine 1-0 hier). Fellaini, Witsel, Jovanovic, Toama et Marcos n’ont pas joué. Les doublures n’ont pas la taille de l’emploi et cela peut être inquiétant à long terme. Après cette représentation de bas de gamme, les conversations dévièrent vers le prochain Standard-Bruges. Sclessin sera plein à craquer dimanche soir. Le clan des jeunes de MPH prendra-t-il une revanche par rapport à la défaite face à ces mêmes Brugeois en finale de la Coupe de Belgique?

  Ce soir-là, ce sont les anciens qui avaient pourri l’ambiance. Ainsi, Sa Pinto n’avait pas supporté sa mise à l’écart. Imbu de sa petite personne, il n’hésita pas à insulter Michel Preud’homme. Atmosphère,  atmosphère avec à la clef une tactique inadéquate en première mi-temps : le losange médian liégeois piétina. Fellaini était trop seul à la récupération, Conceiçao fut inutile dans un rôle de soutien de l’attaque. C’est le passé et les jeunes ont déjà inscrit le Standard dans une autre époque.

 On ne parle plus de Milan Rapaic qui, lui, a tiré sa révérence sans faire de bruit. Mais que devient-il ? Aux dernières nouvelles circulant à Sclessin, il serait importateur exclusif des vêtements Bikkembergs pour les Balkans. Si sa petite entreprise ne connaît pas la crise, il pourrait même investir dans une usine de fabrication de vêtements très tendance. Bravo mais, en  attendant, c’est la nouvelle vague rouche qui est à la mode en D1. A elle de défiler avec brio contre Bruges dimanche. Si c’est le cas, le Standard sera vraiment l’équipe in de ce début de championnat.  Salut.

08:33 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Fashion victim Oui, le Standard est in pour le moment. Mais, la particuliarité de la mode, c'est d'être sans cesse chamboulée. Et le championnat ressemble plus à une course de fond qu'à un défilé. Donc...

Écrit par : Mauvaise foi | 31/08/2007

LES DES SONT JETES ! Le prochain adversaire Européen d'Anderlecht est connu, c'est le Rapid de Vienne. Je me mouille et je déclare que si Monsieur Vercauteren est toujours à la tête de la phalange Mauve, on va droit dans le mur et les chances de qualifications me semblent bien faible. Et dire que l'objectif était d'atteindre le deuxième tour de la Ligue des Champions !

Écrit par : Patrick( DELTA) | 31/08/2007

Les commentaires sont fermés.