05/09/2007

Carlos Rodriguez à Anderlecht?

 Je sais, on va encore me le reprocher : j’adore regarder ce qui se passe dans d’autres sports. Et, aujourd’hui, je suis fier d’être Belge. Après l’équipe nationale de hockey et les belles du 4x 100 d’Osaka, c’est la minuscule Justine Henin qui a épaté en battant l’Amérique et sa Serena Williams (mauvaise perdante) en quarts de finale de l’US Open : 7-6, 6-1. On ne peut pas s’habituer à tels exploits. C'est avec le mental de la Demoiselle de  Rochefort que nos footballeurs sortiront la tête de l’eau.

  L’attitude de Steven Defour est un peu comparable à celle de Justine Henin. Lui aussi n’est pas bien grand mais c’est un fameux battant. Le Kid de Sclessin sait où il va, se fait respecter en tant que jeune capitaine, etc. Cet esprit à la Henin  fait actuellement défaut à Anderlecht. Le club mauve fait le gros dos sans oublier qu’il a quand même pris 13 points sur 15 en ne jouant pas bien.

 Herman Van Holsbeek protège son coach. Frankie Vercauteren est dans les cordes et Bruno Govers, mon confrère de Sport-Foot Magazine, analyse finement cette semaine les raisons de sa baisse de régime, de sa vaine recherche d’un football positif, etc. Il y aurait quand même des fissures entre Frankie et son club. La réussite liégeoise de Dieumerci Mbokani (qu’il n’appréciait pas trop) serait le premier clou de son cercueil. Il paraît que Carlos Rodriguez adore le football. Est-ce que Justine Henin le prêterait à Anderlecht? Ce serait chouette pour Biglia, Pareja et Frutos, ses compatriotes argentins.

 A demain.

08:11 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

je comprends pas vos commentaires. VOus dites qu'il manque du caractère à Anderlecht alors qu'ils ont gagnés leurs matches QUE grâce au caractère. Qu'il manque du plaisir, du spectacle je suis d'accord. que les joueurs semblent être paralysés par ce que que demande Vercauteren, je suis d'accord. Mais il y a une chose que Vercauteren a emmené c'est le caractère. Et encore une fois, les réelles capacités du Standard et de Defour (dans une moindre mesure) ne pourront être appréciées à leur juste valeur QUE lorsque cette équipe va connaître une baisse de régime.

Écrit par : David | 05/09/2007

Caractère J'ai beaucoup apprécié les remarques de David. C'est bien vu que ce soit dans le cas des Mauves et du Standard. Et cette notion de peur à l'égard de Vercauteren (de ses exigences): c'est exact, à mon avis. Mais une équipe qui prend du plaisir, c'est un collectif qui a du caractère. Pas de plaisir, pas de caractère (comme contre Fenerbahce): tout se tient. C'est un moment difficule, sans plus. Je suis persuadué que les Mauves retrouveront les deux.
Amitiés
Pierre Bilic

Écrit par : Pierre Bilic | 05/09/2007

Les commentaires sont fermés.