10/09/2007

Coaches de D1 : tous des gloutons ?

 Les Diables Rouges sont au Kazakhstan où ils trouveront peut-être trois points (on l’espère) et (pourquoi pas tant qu'on y est?) un nouvel accord de sponsoring, ce qui permettra à l’écureuil qui les coache de terminer ses réserves de noisettes pour l’hiver. Avec le recul, une question se pose : pourquoi a-t-il révélé lui-même l’existence d’un deuxième contrat  permettant à sa société de chercher des sponsors ? Que craignait-il ? Une manœuvre interne visant à le priver de cet acquis ? Probablement.  L’Union Belge a ensuite confirmé officiellement les propos du coach-sponsor.

  Le Comité Exécutif ignorait tout de ce bricolage qui sent tellement mauvais. On ne pourra plus jamais parler de Maison de Verre. Au-delà du cas VDE, il y a celui de 90% des coaches de D1 qui ont aussi un double contrat dont la finalité est d’augmenter leur net. Ils font de la consultance ( ?) et certains auraient même droit à un solide pourcentage sur la revente des joueurs qu’ils amènent au club.

  Je dois vous faire un dessin? Qui jouera, qui sera toujours sur le banc, qui aura droit à la clémence, qui sera protégé ou encensé dans les déclarations à la presse ?  Là, c’est encore plus amoral qu’avec VDE : il ne faut même pas d’ombres chinoises pour avoir la tentation de privilégier ses intérêts et, donc, de fausser carrément le championnat en n’alignant pas nécessairement la meilleure équipe. VDE et pas mal de coaches de D1 ne sont pas des plombiers mais des gloutons.

 A mercredi. 

23:21 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.