20/09/2007

Wilmots doit bien rire

Ce soir, on verra si Anderlecht, le Standard et Bruges ont la taille UEFA. En attendant ces verdicts européens, tout le monde a noté que… Saint-Trond n’a pas la dimension D1. Et je ne songe pas à son 0 point sur 18 en championnat pour dresser ce constat. Les Canaris ont viré leur coach. C’est une vieille habitude de cette direction qui fait n’importe quoi depuis des années. Mais, au-delà de cela, c’est l’attitude de la presse qui m’étonne. Valère Billen n’a guère été critiqué et cela tranche par rapport à ce que Marc Wilmots avait vécu et subi en 2004-2005.

 Avec rien, Wilmots ne s’était pas mal débrouillé. Des joueurs qu’il recruta pour trois sous ont réussi sous d’autres cieux. Depuis son retrait, ce club n’a cessé de reculer. Probablement manipulés par certains dirigeants (toujours en place), des journalistes critiquèrent Wilmots tous les jours. C’était intenable…

 Avec le recul, on peut même se demander s’il ne s’agissait pas d’attaques… politiques. A l’époque où il coachait les Canaris, Marc Wilmots était encore sénateur. Wilmots doit bien en rire aujourd’hui. Lui, il a hélas payé pour autre chose que son total de points au classement général.

A vendredi.

07:16 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

JE CRAINS... Que l'aventure Européenne d'Anderlecht s'arrête déja ce soir ! Le président Vanden Stock se plaint de son Sporting, mais ne prend aucune décision concernant monsieur Vercauteren. On attend avec impatience un coach qui à l'envergure internationale !

Écrit par : Patrick( DELTA) | 20/09/2007

Les commentaires sont fermés.