01/10/2007

Enzo revient

Cool  Il y avait un petit temps qu’on n’avait plus entendu parler d’Enzo Scifo. Jean-Louis Donnay l’a rencontré et l’article publié dans le Soir de samedi passé était intéressant à plus d’un titre avec son regard sur le football actuel. Après un long moment de silence (la mort accidentelle de son frère, Pino, l’a cruellement marqué), il entend retrouver une place dans la grande famille du football.

 Scifo a payé le prix de la gloire, surtout à Charleroi où il n’avait pas mal travaillé. Il a été utilisé, snobé puis abandonné que ce soit par les politiciens ou les dirigeants. Trop bon, trop gentil, trop naïf, il a perdu pas mal d’argent en faisant «confiance » à des « gens biens du football ». Ces blessures lui seront utiles et il reviendra tôt ou tard comme coach ou directeur technique d’un club. A moins que les décideurs ne connaissent mieux le football que lui.

 Quand on voit dans quel état se trouve ce sport et où des technocrates, comitards et arrivistes l’ont plongé, je me dis : - Reviens Enzo, ils sont fous.

23:04 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

ERIC GERETS ! Bonjour j'ai regardé l'émission Studio 1 ce lundi soir et je reviens sur les propos de monsieur Stéphane Pauwels qui a déclaré "Que en France l'arrivée de Gerets est très bien perçue !". Je peux vous dire que c'est faux, car j'ai aussi regardé l'émission 100% foot sur M6 dimanche à 00h15 l'émission présentée par Estèle Denis la charmante épouse de Raymond Domenech, les journalistes Français présents n'y ont pas appréciés l'arrivée de Gerets à l'OM, en particulier Pierre Menès de l'Equipe. Même scénario sur le plateau de "On refait le match" LCI (rediffusion ce mardi à 16h10, l'émission peut être écoutée sur www.lci.fr et www.rtl.fr) là c'est toute l'équipe de journalistes présents qui ne comprennent pas le choix de Pape Diouf et ils ont même fait resurgir l'affaire Standard-Waterschei pour présenter la carte de visite d'Eric Gerets, sous entendu que rien qu'à cause de cette affaire l'OM n'aurait pas du engager le coach Belge. Etaient présents Gilles Verdez (Le Parisien), Pascal Praud (TF1 LCI), Bernard Lions (L'EQUIPE), Claude Askolovitch (Le nouvel Observateur)et Rémy Ngono.

Écrit par : Patrick( DELTA) | 02/10/2007

Les commentaires sont fermés.