09/10/2007

Thans n'imite pas Deschacht

La parole est d'or et le silence d'argent. Olivier Deschacht s'est excusé auprès de Vanderbiest de Roulers.  Dimanche, l'Anderlechtois avait dit: "Mon vieux, qui es-tu? Tu ne gagnes que 1.000 euros par mois?" Stupide, bête et plus que dégradant de la part d'un des arrières les plus insignifiants de l'histoire du grand club bruxellois. Ce fils de milliardaire a oublié que la politesse vaut aussi une fortune. A propos de politesse, je me dois de souligner celle de Benoît Thans. On le qualifie parfois de gendre idéal, de gars qui préfère ne se fâcher avec personne, de consultant style robinet d'eau tiède. Je ne suis pas d'accord. Voilà quelqu'un de bien élevé. Qui peut regretter cette qualité? De plus, ses analyses de certaines phases de jeu sont d'une parfaite limpidité. Il voit ce que d'autres sont incapables de détecter, décortique tout sans s'énerver et ses explications tactiques sont parfaites. Thans ne sera jamais aussi impoli que Deschacht. Il ne hausse pas la voix comme Pauwels. Cela ne l'empêche pas d'être un vrai et grand consultant.

08:47 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Un peu trop fort non ? N'y allez vous pas un peu trop fort en déclarant qu'Olivier Deschacht est l'un des "arrières les plus insignifiants de l'histoire du club bruxellois" ? D'accord, il n'a pas à tenir ces propos à l'égard de Vanderbiest mais il y a malgré tout un minimum de respect à garder par rapport à Deschacht. Le joueur est encore jeune et a énormément de talent. Il est actuellement l'un des meilleurs joueurs d'Anderlecht. Et puis sa réaction est intervenue après qu'il s'est fait littéralement descendre sur un tacle sauvage même pas sanctionné d'un carton jaune. Monsieur Burie lui aussi pourrait être "traité d'arbitre insignifiant" !
A part ça, Monsieur Bilic, j'adore lire votre billet quotidien sur ce blog et lire vos articles dans Sport-Foot Magazine...
Salutations sportives !
Fred

Écrit par : Fred | 09/10/2007

Ouais, c'est peut-être un peu fort, quand même. Un billet d'humeur va parfois un peu plus (trop) loin. C'est comme un tacle, quoi. Je vais faire comme Deschacht et dire : "Sorry, la prochaine fois, je serai plus fair play".
Amitiés.
Pierre Bilic

Écrit par : pierre bilic | 09/10/2007

Faute avouée est à 100 % pardonnée... Pas de problème et comme pour le tackle vous auriez pu au moins avoir la jaune mais on ne la sortira pas.

Écrit par : Fred | 10/10/2007

Les commentaires sont fermés.