25/10/2007

Les combats d’Anderlecht

 Les Mauves ont pas mal de fers au feu pour le moment. Ce soir, sur le coup de 20 h 45, les forgerons du Stade Constant Vanden Stock tenteront de relancer les flammes  européennes durant tout le match contre Hapoel Tel Aviv. Le moindre faux-pas est interdit pour ce premier match du Groupe H de la Coupe de l’UEFA. Les Israéliens ne devraient pas poser de problèmes aux Bruxellois. Un succès probant confirmerait la victoire acquise face à Gand et leur progressif retour aux affaires dans les hautes sphères de la D1.Une brillante démonstration sur la scène européenne renforcerait Anderlecht dans le cadre de ses bagarres belgo-belges. Irrité par l’attitude de Charleroi, de Gand, du Beerschot et de Mouscron qui n’approuvent pas le plan Wijnants (en réalité, c’est le projet mauve de réforme de la D1), Anderlecht menace de vendre ses droits de télévision individuellement. Les Bruxellois sont certains de palper plus de la sorte que les 3,4 millions d’euros tombés dans leur escarcelle en 2006-2007 via le pot commun de la Ligue Pro. Le Standard, Genk et le Club Bruges partageraient le même point de vue. En Hollande, Feyenoord et AZ y ont pensé mais les autres clubs ont menacé de ne pas se rendre chez eux : ce serait la fin du championnat. La refonte de la D1 sera aussi longue à mettre sur pied que l’équipe gouvernementale de l’orange bleue. Une grande performance contre Tel Aviv permettrait à  Herman Van Hoslbeek, le manager d’Anderlecht, d’avancer ses pions sur la scène belge. Le sport, c’est parfois une drôle de politique.

07:19 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.