01/10/2007

Enzo revient

Cool  Il y avait un petit temps qu’on n’avait plus entendu parler d’Enzo Scifo. Jean-Louis Donnay l’a rencontré et l’article publié dans le Soir de samedi passé était intéressant à plus d’un titre avec son regard sur le football actuel. Après un long moment de silence (la mort accidentelle de son frère, Pino, l’a cruellement marqué), il entend retrouver une place dans la grande famille du football.

 Scifo a payé le prix de la gloire, surtout à Charleroi où il n’avait pas mal travaillé. Il a été utilisé, snobé puis abandonné que ce soit par les politiciens ou les dirigeants. Trop bon, trop gentil, trop naïf, il a perdu pas mal d’argent en faisant «confiance » à des « gens biens du football ». Ces blessures lui seront utiles et il reviendra tôt ou tard comme coach ou directeur technique d’un club. A moins que les décideurs ne connaissent mieux le football que lui.

 Quand on voit dans quel état se trouve ce sport et où des technocrates, comitards et arrivistes l’ont plongé, je me dis : - Reviens Enzo, ils sont fous.

23:04 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

D1 : que de blabla…

 « Je parle beaucoup pour qu’on ne m’entende pas », a déclaré Benoît Poelvoorde, rédacteur en chef d’un jour du Vif/:l’Express. Après huit matches de championnat, pas mal de coaches n’arrêtent plus de diluer la sauce. Mais qu’est-ce qui se cache derrière leurs rivières de mots, leurs océans d’excuses, leurs cascades de prétextes, leurs fleuves d’explications, etc. ? Ils accusent les arbitres et en feraient autant avec leurs frères et soeurs si nécessaire. En réalité, après huit matches, les premiers bilans tombent et il faut le constater : pas mal d’équipes, et non des moindres, sont toujours de véritables chantiers. Des coaches ont joué à la cigale en été. L’hiver n’est pas loin et il fera peut-être froid dans leur club. Alors, ils parlent pour qu’on ne les entende pas, pour fuir la réalité et leur bulletin de début d’automne. Blabla à Gand, Bruges, Genk, etc. A Anderlecht, c’est le silence. Mais là, ce sont les divergences entre joueurs qui font blabla…

10:30 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/09/2007

L’appel de Paul Van Himst

 Hier, je me suis régalé en suivant six matches de D1 en même temps grâce au multifoot de Belgacom TV. J’aime bien le calme de Stephan Steiker et de Benoît Thans qui nous emmènent d’un stade à l’autre au fil des événements et des buts. Les phases essentielles sont bien décortiquées à la mi-temps et à la fin des matches. Au hasard des matches, j’ai aperçu Paul Van Himst, un peu découragé, durant Anderlecht-Charleroi. J’adore ce sage du football belge qui, dans France-Football, a quasiment lancé un appel pour que tous les clubs belges en reviennent à la formation. Bien vu. Anderlecht s’enfonce dans les doutes. Charleroi façon Vandewalle a bien manœuvré. Bruges s’est imposé à la dure. Le Standard n’a pris qu’un point à Saint-Trond mais a augmenté son avance par rapport à son premier poursuivant au classement général. Le Brussels est revenu de Lokeren avec trois points. C’est agréable de suivre tout cela dans son fauteuil, un verre à la main pour fêter ses 55 ans. Santé…

Cool

13:41 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |