17/10/2007

Football et dopage

 En lisant la magnifique enquête que Simon Barzyczak a consacrée au dopage dans le football (à découvrir cette semaine dans Sport-Foot Magazine), j'ai tout de suite songé à une conversation que j'avais entendue par hasard un jour entre joueurs: "Le kiné m'a demandé de boire une substance verte. J'ai demandé ce que c'était. On m'a dit de ne pas m'inquiéter car '"c'est naturel". En deuxième mi-temps, je volais." C'est vieux mais il est évident que le dopage est bel et bien présent sur les terrains de football. Quand on parle du 'lab'" de tel ou tel club en vue,  je m'inquiète. Les autorités du foot se bouchent-elles le oreilles? On pourrait le croire. Simon Barzyczak a fait un tour très complet de la situation. Il rappelle que des super-stars (Zidane, Beckenbauer etc.) ont été citées ces 30 dernières années dans l'une ou l'autre affaire ou ont fait des confessions, écrit des bouquins, etc. Simon a consulté le docteur Jean-Pierre de Mondenard qui n'a pas sa langue en poche. Au top niveau, la pression de l'argent est importante. Mais on se dope aussi dans nos divisions inférieures où des joueurs avalent des comprimés de Captagon et de Guronsan. Il y a même un trafic de Guronsan entre la France et la Belgique où on ne trouve pas ce médicamùent sans ordonnance. Zidane chipote avec son sang: l'exemple vient d'en haut. J'espère que les huiles de l'Union Belge liront l'article de Simon. Il y a urgence...

11:40 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/10/2007

Indispensable Defour

 Michel Preud'homme avait raison en été quand il confia le brassard de capitaine du Standard à un gars de 19 ans: Steven Defour Les doutes cédèrent rapidement la place à une évidence: le Kid de Sclessin est  bel et bien "the right man in the right place". Avec lui à la manoeuvre, les Rouches ont opté en championnat pour une autre jeu, plus lié au ras du sol. C'est le joueur des idées, de la passe décisive, du retour à la haute technicité sur le terrain. Defour est un accélérateur de jeu mais ce "petit bout" détient aussi une condition physique de haut de gamme car il rayonne sur d'immenses surfaces du terrain. Il se replie très bas, aide à la récupération, construit, etc. On n'avait probablement plus vu cela au Standard depuis les années Van Moer. Suspendu, il ne joua pas à Saint-Trond où son équipe présenta un foot sans sel ni poivre. Demain, le penseur du Standard devrait assaisonner le jeu de l'équipe nationale contre l'Arménie. Pourquoi n'avons-nous pas d'autres Defour?

09:36 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/10/2007

Les chantiers belges

   A en croire certains médias,  René Vandereycken songerait à  quitter le navire avant la fin de son mandat. Voilà une « impression » étonnante. Du côté de la fédé, on ne sait rien mais certains se frottent les mains. Ils mesurent que les travaux ne font que commencer pour le football belge. Pour en sortir, il faudra, à la fois, percer le Canal de Suez, marcher sur la lune et arrêter le réchauffement de la planète. Autrement, ce sont trois travaux d’Hercule.

1. Les Diables Rouges. Il faut préparer les Jeux Olympiques avec la plus grande des attentions. C’est le prochain grand  défi. Dès lors,  Jean-François de Sart  ne doit pas être confiné dans l’ombre. Il est pour le moment l’homme le plus essentiel du  football belge. Après Belgique-Arménie,  ne serait-il pas intéressant de lui confier les Diables  Rouges en plus des  Espoirs ? La fédé doit prendre des décisions. 2. Une nouvelle D1. L’idée d’une refonte de la D1 fait son chemin avec deux séries de dix clubs. Encore faut-il savoir qui aura sa place dans la L1 A (la plus lucrative) à côté des incontournables Anderlecht, Standard, Club Bruges, Genk, Charleroi, Gand ? Il reste quatre places à attribuer : fameux casse-tête.3. Droits de télé. La D1 actuelle n’est pas assez télégénique. Certains matches n’attirent que « trois ou quatre spectateurs en pay per view ». Il faut beaucoup d’affiches pour que la Ligue Pro obtienne la saison prochaine le même contrat  que celui signé avec Belgacom TV : 36 millions d’euros par saison.Il y a du pain sur la planche.

12:15 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |