14/10/2007

Diables: bye bye René

 Avant Belgique-Finlande (0-0), Het Laatste Nieuws a dressé le bulletin de René Vandereycken et lui a donné une bonne cote: 54/100. Le titre était édifiant: "Il a réussi de justesse." C'était à croire que le quotidien en question n'avait pas examiné le classement de notre groupe qualificatif. Samedi, ce fut le désastre sur le plan offensif. Deux occasions et c'est tout. Les Diables Rouges ont signé un mauvais match face à des Finlandais pas terribles mais unis et organisés. C'est terminé pour l'Euro 2008 mais si on continue comme cela, la Belgique n'aura pas d'équipe pour les Jeux Olympiques et ne sera pas  prête pour la campagne de qualification de la Coupe du Monde 2010. Le moment est venu d'ouvrir les fenêtres et de confier tout cela à quelqu'un d'autre.

17:37 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/10/2007

20.000.000 d’euros

 Cette semaine, Sport-Foot Magazine a posé une question que tout le monde avait sur le bout de la langue : une D1 francophone est-elle viable ? Des dirigeants, des pontes de l’Union Belges, des avocats, des politiciens, des patrons de presse et des sponsors ont été sondés. En général, ces personnalités préfèrent le cadre belge. Il y a une remarque qui revient régulièrement dans les constats : les installations sportives ne sont pas à la hauteur dans le sud du pays. Il y a du boulot dans tous les stades, c’est le moins qu’on puisse dire. Ce constat a précédé une bonne nouvelle. Michel Daerden, Ministre des Sports de la Communauté française présentera bientôt un plan d’investissement pour les infrastructures sportives dans le sud du pays. Il est temps de prendre le taureau par les cornes. Michel Daerden devrait libérer 20.000.000 d’euros afin de lancer une politique sportive ambitieuse. Merci, Papa : c’est quand même une bonne nouvelle avant Belgique-Finlande…

23:15 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Une nouvelle étoile?

 Les journaux ont braqué leur attention sur l’équipe nationale et leurs pages regorgent d’interviews de « stars » comme Wesley Sonck et Vincent Kompany. Ce sont des joueurs  connus et le public n’ignore rien d’eux. Par contre, le grand public ne sait pas grand chose de Stijn Desmet. Dommage. A-t-il les cheveux longs? Est-ce un buteur ou un défenseur?  Pourtant, c’est un nom à retenir avec attention. Desmet est un des pions essentiels d’une des révélations de la saison, le CS Bruges. Il s’est distingué  face à Saint-Trond en marquant deux beaux buts. Ce fils d’un mécanicien et d’une femme d’ouvrage était arrivé en D1 à 19 ans. L’âge difficile,  le temps des sorties et du petit verre. Le Cercle était son seul horizon en D1. Pépère, tranquille, content de soi, pas trop ambitieux. La venue du nouveau coach a tout changé : De Boeck demande à ses gars d’y croire, de progresser tous les jours. A 22 ans, Desmet s’est transfiguré. Il prendra probablement part aux JO de Pékin. Après, tout l'avenir lui appartiendra. Fiancé à Nikki, l'attaquant du Cercle rêve désormais d’un club du top belge dans deux ou trois ans. Cet espoir ira loin. Stijn Desmet est dans le vent. Il y a encore de bons jeunes joueurs en D1.

09:07 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |