10/10/2007

Qui protège Vandereycken?

 Samedi, les Diables Rouges ont rendez-vous avec la Finlande. Avant chaque match, il est question de la "fameuse" Commission technique. Présidée par Antoine Van Hove, elle gère en principe l'équipe nationale. Sous la direction de Michel Preud'homme, cette CT avait choisi René Vandereycken en tant que successeur d'Aimé Anthuenis. MPH s'est retiré depuis lors et Stéphane Vandevelde s'est demandé cette semaine,  pour Sport-Foot Magazine, comment fonctionne ce machin. C'est sidérant et cela vaut la peine d'être lu. Vandevelde qualifie ce truc-là de Commission croupion. Qui protège Vandereycken à ce niveau? Il y a des réunions de la Commission technique qui ne servent parfois à rien. Ses membres ne savent même pas exactement qui la compose. Le président Van Hove s'accroche à son poste car c'est tout ce qui lui reste après avoir été écarté au Club Bruges, etc. C'est Kafka et le coach fédéral a profité du vide de vrai pouvoir décisionnel pour imposer sa personne, son analyse et ses contats à la fédération. C'est hallucinant et dramatique. Si cette commission ne sert à rien, pourquoi la garde-t-on en vie? Pour que le Comité Exécutif n'assume pas ses responsabilités et les repousse vers une Commission fantôme? Quel manque de courage...

21:23 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/10/2007

Ishiaku cocufie les Diables Rouges

 Je sais que cela fera bondir certaines personnes mais Manasseh Ishiaku  s’est quand même un peu moqué de nous. Marié à une Belge, l’ancien attaquant de Roulers, La Louvière et du Club Bruges porte désormais les couleurs de Duisbourg, 16ème en Bundesliga avec quatre buts à son actif. Le T2 des Diables Rouges, Stéphane Demol, s'est renseigné à propos des intentions de ce puncheur qui a déclaré : «Je n'ai pas entendu Vandereycken. Berti Vogts, le sélectionneur allemand du Nigeria, m'a, lui, en revanche contacté. J'ai plus de chance de disputer le Mondial en compagne du Nigeria.» C’est tout le problème de la double nationalité résumé en quelques mots. Est-il normal d’opter pour un pays et de jouer pour le compte d’une autre équipe nationale, même si c’est celle de sa terre natale ? Non. Moi, je ne comprends pas. Ou je comprends trop bien. Ishiaku a acquis la nationalité belge afin de se mouvoir à l’aise dans l’espace européen et remplir ses poches en toute légalité. Nos clubs se sont sucrés aussi mais, à la fin du compte, ce business est un barrage pour les jeunes. Ishiaku cocufie les Diables Rouges et ne laissera pas de grandes traces sportives dans un pays qui lui a permis de se révéler en Europe. C’est le système : dommage.

23:32 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Thans n'imite pas Deschacht

La parole est d'or et le silence d'argent. Olivier Deschacht s'est excusé auprès de Vanderbiest de Roulers.  Dimanche, l'Anderlechtois avait dit: "Mon vieux, qui es-tu? Tu ne gagnes que 1.000 euros par mois?" Stupide, bête et plus que dégradant de la part d'un des arrières les plus insignifiants de l'histoire du grand club bruxellois. Ce fils de milliardaire a oublié que la politesse vaut aussi une fortune. A propos de politesse, je me dois de souligner celle de Benoît Thans. On le qualifie parfois de gendre idéal, de gars qui préfère ne se fâcher avec personne, de consultant style robinet d'eau tiède. Je ne suis pas d'accord. Voilà quelqu'un de bien élevé. Qui peut regretter cette qualité? De plus, ses analyses de certaines phases de jeu sont d'une parfaite limpidité. Il voit ce que d'autres sont incapables de détecter, décortique tout sans s'énerver et ses explications tactiques sont parfaites. Thans ne sera jamais aussi impoli que Deschacht. Il ne hausse pas la voix comme Pauwels. Cela ne l'empêche pas d'être un vrai et grand consultant.

08:47 Écrit par purfootball dans football | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |